Les avantages fiscaux en cas de travaux sur des immeubles protégés

L’État a promulgué plusieurs mesures fiscales qui encouragent les investisseurs à s’intéresser à l’immobilier. C’est le cas de la déduction d’impôt accessible lors de la mise en location des immeubles classés comme monument historique qui viennent d’être rénovés. Bien entendu, un tel avantage est délivré sous certaines conditions. Tout d’abord, le propriétaire ne doit pas constituer une SCI non soumise à l’impôt sur les sociétés. Par ailleurs, il est tenu de s’engager à conserver la propriété du bien rénové pour une période de 15 ans au minimum. Notons que le coût des travaux est déductible à 100% de l’impôt sur le revenu dans le cas où le monument restauré sera ouvert au public ou bien si les travaux sont subventionnés par l’État. Dans le cas contraire, la déduction proposée est de 50%.